Կարպալ թունելի սինդրոմի 9 պատճառ - SANTE PLUS MAG

0 30

La majeure partie des patients ayant souffert de cette affection courante, ont connu une aggravation de la maladie avec le temps. Il est donc important de diagnostiquer et de traiter rapidement cette indisposition comme recommandé par Ortho Info.

En adoptant certaines habitudes et des solutions simples, il est possible de soulager les symptômes de ce syndrome. Toutefois, s’il persiste, il est susceptible d’occasionner une aggravation de la condition et entraîner des lésions nerveuses. Auquel cas, une intervention chirurgicale pourra être envisagée pour soulager ou mettre fin à la compression du nerf médian.

Les causes du syndrome du canal carpien  – Source : Biene Star 180

Les causes du syndrome du canal carpien, selon Carlos Rodríguez Aceves, Neurochirurgien au centre neurologique de l’hôpital ABC au Mexique

Différents facteurs peuvent être la cause du syndrome du canal carpien :

1. Vous utilisez fréquemment vos mains 

Votre travail ou votre loisir vous poussent à plier votre poignet à plusieurs reprises et sur une période prolongée. Cela peut affecter les tendons du poignet qui peuvent gonfler et provoquer une pression sur le nerf médian.

2. Un facteur héréditaire 

Nous avons tous des canaux carpiens à l’anatomie différente. Ce canal peut être plus étroit chez les uns comme il peut l’être moins chez d’autres. En l’occurrence, un canal carpien étroit est possiblement une caractéristique dans votre famille.

3. La grossesse 

Un gonflement pourrait survenir lors des changements hormonaux inhérents à la période de grossesse ou en cas de ménopause.

4. Certaines conditions de santé 

Certaines conditions peuvent être liées au syndrome du canal carpien : la polyarthrite rhumatoïde, une mauvaise fonction thyroïdienne, le diabète et ses complications neurologiques.

5. Une mauvaise position des mains et du poignet ou un accident 

La pression exercée sur le nerf peut également survenir lors d’activités et des mouvements impliquant une sollicitation forte de la main et du poignet. Une luxation ou une fracture du poignet peuvent également être responsables du syndrome.

Հոդվածում Doctissimo, revu par Lyonel Rossant, pédiatre, et Jacqueline Rossant-Lumbroso, médecin généraliste, il est également évoqué des facteurs comme l’exposition quasi perpétuelle aux vibrations, l’âge, la goutte, l’hypothyroïdie et l’acromégalie. Cette dernière étant une affection corrélée à un excès de production d’hormones de croissance. En outre, les femmes seraient plus à même de développer cette affection. Il faut également tenir compte de facteurs de risque comme l’arthrite et les kystes du poignet (kyste synovial)

Le syndrome du canal carpien chez la femme enceinte 

La grossesse est un facteur de risque du syndrome du canal carpien. D’après un article du Figaro, le tissu conjonctif de la femme enceinte est particulièrement hypertrophié à cause de l’imprégnation hormonale.

Le syndrome du canal carpien peut résulter d’une tuméfaction des gaines tendineuses après quelques mois de grossesse. Et bien que les symptômes soient les mêmes que pour les autres personnes affectées, c’est une gêne passible de disparaître à la fin de la grossesse. Il faut éviter dans ce cas, de recourir à la chirurgie du canal carpien à moins que la situation de la femme enceinte soit exceptionnelle.

Les symptômes du syndrome du canal carpien

La maladie est responsable d’un ralentissement de l’influx nerveux. La revue médicale Web Md en a indiqué les différentes manifestations symptomatiques:

  • Vous éprouvez une difficulté à tenir des objets et une perte de force dans vos mains.·  Des sensations de picotement et de douleur dans l’avant-bras ou l’intégralité de votre bras
  • Des sensations de choc irradiant vers le pouce, l’index, le majeure et l’annulaire
  • Des douleurs, picotements, démangeaisons, brûlures ou engourdissements au niveau de la paume, le pouce ou l’index et le majeur.
  • La sensation de fourmillement, appelée également paresthésie. Ces sensations peuvent également apparaître en raison d’autres facteurs.

Vous pouvez par ailleurs constater la survenue de douleurs nocturnes caractérisées par un engourdissement des doigts. Un état qui peut avoir résulté de la position de vos mains pendant le sommeil. Par conséquent, vous vous réveillez avec une sensation d’engourdissement et de picotements au niveau des mains et pouvant même atteindre votre épaule. Ce syndrome peut également se manifester en journée pendant que vous effectuez des gestes impliquant de plier le poignet .

Au fur et à mesure que le syndrome du canal carpien s’aggrave, votre capacité à saisir (préhension) peut s’altérer à cause du rétrécissement des muscles. En outre, les douleurs peuvent devenir plus intenses et s’accompagner de crampes musculaires. Autant de complications qui peuvent mener à une sensation de faiblesse dans vos doigts, un ralentissement de l’influx nerveux ou encore une difficulté à effectuer des mouvements qui sollicitent force et coordination, par exemple, l’utilisation du pouce pour pincer.

Comment se diagnostique le syndrome du canal carpien ?

Lors de la consultation, le médecin sera amené à effectuer le test « signe de Tinel » qui consiste à examiner votre poignet en tapotant la face antérieure de celui-ci. Le médecin peut aussi fléchir votre poignet tout en vous demandant de tendre les bras.

D’autres moyens sont également utilisés pour établir un diagnostic précis. Parmi eux on retrouve :

  • Les échographies, les examens IRM et les radiographies afin d’examiner les tissus et les os du poignet.
  • La mesure des signaux dans les nerfs de votre main et de votre bras grâce à des études de conduction nerveuse
  • La mesure de l’activité électrique du muscle grâce à la mise en place d’une électrode fine. C’est le procédé de l’électromyogramme (EMG)

Le traitement du syndrome du canal carpien

Selon la progression de l’état de l’affection ainsi que les symptômes dont vous pâtissez, le traitement sera différent. Voici ceux qui pourront s’avérer efficace en fonction de votre condition :

1. Des exercices 

Vous pouvez soulager les douleurs et les autres indispositions liées aux syndrome du canal carpien grâce au mouvement. Des étirements et autres exercices peuvent vous aider à mieux déplacer le nerf dans votre canal carpien.

2. Un changement du mode de vie 

Si vous exercez un travail ou un loisir qui vous pousse à effectuer des mouvements répétitifs, faites en sorte de faire des pauses régulières. Arrangez-vous également pour modérer l’activité responsable de votre douleur voire d’opter pour un arrêt de travail si cela vous est possible.

3. Le traitement médicamenteux 

L’enflure de la zone peut être traitée à l’aide d’un anti-inflammatoire ou d’une injection de stéroïdes. Les douleurs peuvent également diminuer grâce à des antalgiques. Mais comme le précise le médecin généraliste Anne-Christine Della Valle au Journal des Femmes, il ne s’agit que d’un traitement du symptôme.

4. Une Immobilisation du poignet 

Afin de réduire la pression exercée sur vos nerfs, le spécialiste pourra vous demander de porter une attelle qui empêchera les mouvements de votre poignet. L’attelle ou orthèse peut être pratique pour la nuit car elle vous aidera à dormir sans subir un engourdissement ou une sensation de picotements.

5. Une intervention chirurgicale 

Si aucune mesure ne donne le résultat souhaité, vous pourriez être amené à effectuer une opération de libération du canal carpien. Ce traitement chirurgical est un recours qui permettra d’élargir la taille du tunnel carpien et ainsi diminuer la pression sur votre nerf.

6. Des corticoïdes 

Si les douleurs sont intenses et persistantes, une injection de corticoïdes peut s’effectuer dans le canal carpien pour soulager la pression exercée dans le canal. Ce traitement médical peut rester effectif pendant des semaines grâce à l’action anti-inflammatoire des corticoïdes. 

Il convient d’autre part de ne pas laisser l’affection se compliquer davantage. Si le syndrome du canal carpien n’est pas traité assez tôt, les manifestations pourraient s’amplifier et durer. D’où l’importance d’un diagnostic rapide.

Comme le conseille Anne-Christine Della Valle, plus il est traité tôt, plus le syndrome du canal carpien a de chances de guérir. Elle explique également que chez les patients à risques, il est important d’examiner le syndrome des deux côtés. En effet, « en cas de mouvements répétitifs et vibratoires, il faut utiliser alternativement les deux mains. »

Comment se déroule une opération du canal carpien ?

Si même après la prise d’anti-inflammatoires un traitement de longue durée, ce syndrome douloureux persiste et que votre activité professionnelle est susceptible de provoquer une rechute, la chirurgie peut être proposée. Il est particulièrement important de ne pas laisser la sévérité de votre cas s’aggraver, car si le nerf subit trop longtemps la pression, il risque de devenir trop endommagé.

L’opération la plus courante va consister en une petite incision de 3 à 4 cm qui sera effectuée au niveau de la paume de la main. Ensuite, il s’agira de libérer le nerf par la section du ligament. Une autre opération sera envisagée sous endoscopie et implique d’effectuer une petite incision d’1 cm au poignet et à la paume.

Ces deux interventions chirurgicales seront généralement réalisées en ambulatoire, sous anesthésie locorégionale. Dans tous les cas, le chirurgien prendra le soin de choisir celle qu’il estime être la plus adaptée vis-à-vis de la condition du patient.  D’ailleurs, l’efficacité de ces interventions est telle  que la douleur au poignet, les fourmillements et les picotements s’en vont peu après l’opération et que la motricité revient à la normale.

Prévenir le syndrome du canal carpien

Certains gestes et habitudes sont à adopter au quotidien pour éviter l’éventuelle survenue de la maladie :

  • Comme susdit, portez une attelle pour éviter de bouger votre poignet. Cela les gardera droits.
  • Réchauffez vos mains
  • N’hésitez pas à faire des pauses dès que vous en avez la possibilité.
  • Pendant que vous vaquez à une activité, un travail ou un loisir, veillez à maintenir vos poignets dans une position correcte.

Par exemple, dans le cadre du travail, adopter une bonne posture devant votre écran d’ordinateur est d’autant plus importante dans le cas du syndrome du canal carpien. Il est possible qu’un clavier mal ajusté puisse augmenter le risque de la survenue du syndrome en question.

Une position neutre du poignet est donc de mise afin de prévenir une éventuelle lésion. Pour ce faire, veillez à aligner votre avant-bras au même niveau que votre main dont le niveau peut être légèrement plus bas que celui de l’avant-bras.

Retenez que le clavier devrait être positionné à un niveau assez bas et que vos mains չպետք է ավելի բարձր լինի. Évitez également de plier le poignet, lequel peut être soutenu par un coussinet. Si vous restez assis trop longtemps, il est conseillé d’effectuer des ձեր ողնաշարը թեթեւացնելու վարժություններ:

Qu’est ce que le syndrome du canal de Guyon

II est possible de confondre le syndrome du canal de Guyon avec le syndrome du canal carpien. En effet, à côté de celui-ci, se trouve un autre canal ostéofibreux qui contient le nerf cubital. Il s’agit du canal de Guyon qui est un nerf pareillement sensitif et moteur. La différence ? Les manifestations se ressentent pour le 5րդ մատ, à savoir l’auriculaire ainsi que la partie interne du 4րդ doigt. Mais dans certains cas, les deux syndromes peuvent être corrélés.

Cliniquement, les deux syndromes sont analogues car le syndrome du canal de Guyon résulte d’une compression du nerf cubital. Ce dernier concerne le 5րդ doigt. Par ailleurs, ce syndrome est bien plus rare que celui du canal carpien.

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/9-causes-du-syndrome-du-canal-carpien/

Թողնել մեկնաբանություն